Un nouveau protocole d’accord sur la « coopération entre les personnes issues de l’environnement du patient et les professionnels des soins de santé en dehors d’un établissement de soins » a été signé le 21 décembre 2017 par les neuf ministres belges compétents (publié le 12 février 2018).

Les médecins et les infirmiers pourront déléguer des actes à des non-soignants. Cela leur permettra d’exécuter certaines tâches de soins de manière parfaitement légale et dans un cadre de qualité bien défini. Le gouvernement fédéral dressera une liste des actes qui ne pourront pas être délégués.

Cela devrait répondre à la fois au besoin d’aide supplémentaire et à celui de soins sûrs et de qualité. Chaque niveau de pouvoir prendra les engagements nécessaires pour y parvenir.

La possibilité de déléguer garantira également un meilleur équilibre entre qualité de vie et qualité des soins. Afin de garantir la qualité des soins au patient, un cadre de qualité incluant un plan de soins ou une procédure fixe pour la délégation des actes infirmiers est prévu.

La question du transfert de certains actes infirmiers touche le secteur de l’aide à domicile, les aides familiales et les gardes à domiciles sont les plus concernés.

Lire le protocole d’accord: Protocol d’accord