PROJET D'INNOVATION SOCIALE : "DIVERS-CITY VILLAGE 360°"

La croissance de la population âgée en Région bruxelloise et la complexification des trajectoires du vieillissement constituent des défis sociétaux majeurs, en particulier en matière de soins et de soutiens tant aux personnes en perte d’autonomie qu’à leurs aidant-e-s proches. L’actuel système d’accompagnement des personnes âgées n’est pas résilient : l’offre formelle actuelle à domicile ne rencontre pas les besoins des personnes âgées tandis que l’offre informelle (aidants proches, aidants volontaires ou travail non déclaré) qui se développe repose sur une base éthique discutable. Bruxelles doit tenir compte d’un facteur supplémentaire de complexité : sa diversité culturelle. Les services et professionnels de l’accompagnement à domicile constatent que les populations âgées issues de la diversité culturelle sont largement absentes de leurs clientèle et qu’ils n’ont pas été conçus pour tenir compte des spécificités culturelles de la population bruxelloises. Les associations de proximité observent de leur côté que ces personnes âgées cumulent plusieurs facteurs de vulnérabilité (précarité économique, logement inadapté, solitude, etc.) et leurs aidants proches subissent certaines barrières culturelles et communicationnelles dans l’accès à ces services et peinent à trouver des solutions correspondant à leurs besoins. De plus, les valeurs, compétences et forces de chaque type d’acteur (personnes âgées, aidants proches et professionnels) ne sont pas assez prises en compte dans les trajectoires de soins et de soutien.

La raison d’être du projet est lié au non take up qui touche une part importante de la population âgée issue de l’immigration. Selon les acteurs de terrain, trois facteurs l’expliquent :

1/ Un problème de visibilité des services dans certains quartiers ;

2/ Des problèmes de formation/communication des professionnel-le-s face aux réalités de ces quartiers et, plus globalement, une inadaptation de l’offre ;

3/ Une offre importante d’aidant-e-s informel-le-s qui accomplissent des tâches de care mais sont sans soutien face à leur propre stress.

DESCRIPTION DU PROJET

Développement des Comptoirs-kits mobiles avec, par et pour les personnes âgées allochtones ou issues de la diversité culturelle, leurs aidants proches, les services et professionnels de l’accompagnement à domicile (aides à domicile, aides ménagères, infirmières à domicile, gestionnaires des services concernés, etc.), de l’aide sociale locale (associations, services sociaux, maisons de quartiers), et des soins (maisons médicales et professions libérales telles que les médecins, pharmaciens, kinés, etc.) dans différents quartiers à Bruxelles. Ils seront co-construits et animés progressivement, ancrés territorialement et constitueront à la fois un terreau de connaissances scientifiques et pratiques, de solutions innovantes adaptées aux réalités locales et de renforcement des capacités d’agir individuelles, collectives et organisationnelles. Ces comptoirs-kits seront tantôt fixes (à l’invitation d’une structure), tantôt mobiles (dans un camion de style marché) et permettront d’améliorer l’accessibilité de l’offre formelle actuelle à domicile et de renforcer et valoriser les compétences de chaque type d’acteur.

OBJECTIFS

  • Un service mobile pour contourner l’obstacle du non take up lié au manque de visibilité ;
  • Un lieu d’interaction privilégiée où les organisations recrutent des bénévoles pour assurer des compétences qu’elles n’ont pas encore : interprète, visites amicales à domicile etc… Ces compétences pourraient ouvrir à des nouveaux métiers de l’aide ;
  • Un service d’aide et de soins qui soutient/forme l’entourage des PA.

Les partenaires du projet :

Gammes asbl, Convivial asbl, Cultures&santé asbl, et les universités de l’ULB, VUB et UCL.

Avec le soutien de :
Odoo image et bloc de texte

Mots-clés

Actualités récentes


Témoignages


Tarifs / Horaires